Histoire

Mes formations

  • Escuela Oficial de Idiomas  Córdoba, Espagne
  • Bachillerato de Idiomas en Lengua Francesa, Universidad de Granada, session 1974, mention Notable.
  • Ecole Nationale Supérieure des Beaux- Arts de Toulouse
  • Diplome de la ville de Toulouse, session 1982, discipline: Décoration, mention bien.
  • Décor de théâtre, arts du textile, costume, haute lice, fresque.
  • Grand Prix de la Ville de Toulouse, session 1983.
  • Prix Jean Suau
  • DNSEP (Diplome National Supérieur d’Expression Plastique). Discipline: Art, session 1985.

 

Miriam Lopez Aguayo

Artiste Peintre

Professeur Diplômé de l’Université de Granada

et de  l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux – Arts de Toulouse

13, rue Vélane

31000 Toulouse

D’éducation et de culture je suis française et espagnole et parfaitement bilingue.

C’est mon grand-père, Mariano Aguayo Bernuy, qui me donne le goût de peindre. Alors que je ne sais pas encore écrire, il me donne des pastels à l’huile aux couleurs fines et son papier à lettre ivoire. A même les dalles fraiches du petit salon de Cordoba, j’apprends à « faire atelier ». Jasmin,  fleur d’oranger, citronnier et  buis odorants parfument le courant d’air entre la terrasse et le hall où le portrait de l’ ermite Juan de Dios m’invite déjà à la méditation.
De ma naissance en 1958 à ce jour, ces deux pays sont sources inépuisables de richesses artistiques et d’inspiration.

Pratique la danse classique de l’âge de sept à vingt ans. La natation et l’équitation le plus souvent possible.

Curieuse de tout apprendre, je m’instruis dans des échanges culturels avec des spécialistes coupe et couture, architecture, botanique, sciences humaines et de la terre.

Depuis plus de trente ans je peins et expose en France et à l’étranger.

J’élève mes deux enfants nés en 1979 et 1988.
Je voyage avec eux et m’installe pour de longs séjours en Italie, en Espagne et au Maroc où je réalise de nombreux échanges culturels et artistiques.

Je vais vivre ces voyages et séjours à l’étranger en alternance avec une vie familiale retirée et paisible au Moulin de Gibert, maison dont je fais l’acquisition en 1994. Mon lieu de prédilection baigné de douces lumières où les vents dessinent de beaux ciels.

En 1999 je vais reprendre une propriété en ruine isolée dans le parc naturel des Alcornocales dans la province de Cadiz, Espagne. Totalement en adéquation avec la nature sauvage du lieu,  je vais m’y retirer pour écrire et peindre pendant de longs mois.

Sans autre confort que l’eau de source et la lumière du jour, un désert involontaire au départ, mais qui va modeler mes traits, me rendre encore plus joyeuse et me confirmer dans ma spiritualité chrétienne, dans cette vie dépouillée et solitaire.